Mots en liberté

Mots en liberté

Mon ami
Gérard de l'Extrême

Mon ami. Il a de nombreuses fois parcouru le tourde la Terre. Il a tant de fois battu des records et gagné des concours – même
les plus difficiles. Il a des amis partout et, dès que vous prononcez son nom,
quelqu'un le connaît. Depuis la naissance de sa famille à l’origine des temps,
sa réputation n’a cessé de grandir pour atteindre aujourd'hui les sommets de la
gloire. Si je décide ce matin de narrer son incroyable épopée, c’est que je
trouve injuste que les bonnes âmes, les politiques et les associations de tous
poils s’en prennent à mon ami comme s’il était le dernier des mécréants. Depuis
que je le fréquente chaque jour, il est invité à ma table à chaque repas et j’apprécie
le compagnon. Il est joyeux, il est agréable à vivre et sa présence est si voluptueuse
que ma femme arrive d’être quelquefois jalouse de lui. Elle a tort, car, jamais,
il ne tromperait quelqu'un. En premier, sa noblesse, sa grandeur en font un
compagnon attachant. On pourrait lui reprocher d'être toujours discret, mais en
cela, à son rang, que voulez-vous espérer d’un si grand personnage ? Pour
ma part, je le trouve toujours trop modeste, en particulier, parce qu’il est né
dans un château de famille noble et que ses origines ne sont pas contestables.Sivous veniez chez moi, je vous présenterais, et je sais que vous seriez conquis
par cet extraordinaire personnage au corps bien fait. N’en doutez pas, il vous
transporterait vers son royaume et vous tomberiez sous son charme. L’amour que
j’ai de lui n’est pas sexuel. Beaucoup de sensualité certes, mais nos rapports
restent à la limite de la décence. N’imaginez pas que j’abuse de lui au point
de m’enivrer dans une débauche qui porterait atteinte à ma dignité ou à ma
petite notoriété. Bien au contraire, notre relation mérite respect et grandeur.
Lorsque vous avez la chance de fréquenter un ami de cette qualité, vous
appréciez et dégustez sa présence avec modération.            Il y a deux ans, ma femme, ma chèreet tendre compagne, me fit une scène de jalousie. Elle me déclara que je devais
choisir, entre lui et elle ; qu’elle refusait de faire ménage à trois !
La scène dura, les reproches plurent en quantité. Elle ne comprenait pas que
cet ami lui soit imposé à table quotidiennement, et que je lui accorde un si
grand intérêt en la délaissant. Pour me faire pardonner ma grande passion pour
lui, j’eus l’idée d’organiser une soirée très intime, où, après le repas,
j’envisageais de faire l’amour à ma tendre aimée pour lui prouver que je
l’aimais plus que lui. Au repas, elle fit la tête, et, au lit, elle m’accusa de
vouloir abuser d’elle en faisant l’amour à trois. Comment avait-elle deviné que
mon compagnon de vie serait de la fête et qu’il m’exciterait au point que je
pourrais en perdre l’esprit ? Je dus donc me consoler en appréciant mon
ami et en le laissant me faire jouir des plaisirs dont il a le secret.            La réconciliation eut lieu avec mafemme lorsqu'une de ses amies lui conseilla de se rapprocher de mon ami et de
lui faire la cour pour mieux le connaître et pour que j'en devienne jaloux.
Peine perdue, car les deux j’aimais et que, j’étais bien aise d’être trompé par
ma femme. Lorsqu'elle fut conquise par celui qu’elle avait tant haï, elle
mesura son erreur et admit, le feu aux joues, que mon amant était plein de
talent et qu’elle comprenait et ressentait les grandes émotions qui faisaient
vibrer les corps. Depuis ce jour, nous vivons en ménage à trois, et, dans nos
moments intimes, nous atteignons tous ensemble le bonheur absolu d’une vie
heureuse et apaisée.Sincèrement, je souhaite à tous d’avoirun ami aussi discret et qui possède autant de noblesse. Un ami qui sait
partager les moments de fêtes, et qui apporte la joie et favorise les relations
entre les hommes. Comme moi, invitez à votre table celui qui vous donnera du
courage, vous rendra joyeux et amoureux. Le mien vient du château Margot, il a
une robe magnifique, mais, par respect, je ne vous parlerais pas de sa cuisse,
mais seulement de son corps parfait. Gérard de l’Extrême – 5/05/2012

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres