Mots en liberté

Mots en liberté

Poésies affranchies

(recueil)

Poésies affranchies (recueil)
Auteur : Gérard de l’Extrême
Édition : la Safranière.
ISBN : 978-2-919484-02-7

Prix de vente : 10 €
Port : 3 €

 

 

COMMANDER

 

RÉSUMÉ

Ce recueil est une sélection de poèmes atypiques où les mots chantent pour le plaisir des coeurs. En ce monde inondé de violence, il est bon de plonger dans le bain de vers pleins de sensibilité, d'amour et de tendresse.


Entretien avec l’auteur :

Pourquoi "Poésies affranchies" ?

Mes poèmes se sont affranchis des règles habituelles et astreignantes : d'où le titre.

Pourquoi écrivez-vous de la poésie ?

C'est un exercice important pour enrichir son vocabulaire et mieux maîtriser l'écriture. Mais, surtout, c'est un plaisir jouissif de jouer avec les mots et de faire jaillir des sentiments forts.

 

 Extraits :

 

La vieille 

 

Elle est assise dignement dans son fauteuil en cuir,

Là, petite, immobile, les deux mains posées sur le ventre.

La tête droite, perdue dans le brouillard de ses souvenirs

Elle attend, couverture aux pieds, que son chat rentre.

 

Elle patiente pour rien, simplement, elle respire

Le juste nécessaire pour vivre l’instant.

Elle n’espère plus rien, simplement elle aspire

À ne plus souffrir encore trop longtemps.

 

Son regard perdu éclairé par la grande flamme

Qui danse dans la cheminée, chaleur de sa vie

Laisse toujours à ses yeux tristes une grosse larme.

Sa mémoire vacille comme la flamme de la bougie

 

...

 

 

Envie de vivre

 

Elle est loin l’aube de ma vie,

Mais je m’accroche au grand mirage.

Souffrance, maux et maladie,

Ne verriez-vous pas mon visage ?

 

Caches de mon jardin secret

Rempli des trésors de la vie,

Révèle-moi dans tes reflets

Où puiser la bonne énergie.

 

Tous les mystères de la vie sont cachés là,

Toute la force de l’envie se puise là,

À l’image de la rose qui s’épanouit.

La force de mon corps fatigué s’évanouit.

 

...

 

Le miroir

 

Frontière imperceptible entre le réel et l’invisible,

Surface non tactile, règne permanent des illusions,

Le miroir a une puissance d’une force impossible,

Mystère du jeu de lumière, explosion de photons.

 

Implacable révélateur du vrai, il assassine le rêve ;

Incapable de mentir, parfait dans ses reproductions,

Il accuse le temps de faire ses ravages sans trêve,

Il dénonce dans le détail de soi, la lente démolition.

 

Le reflet de son ego est une épreuve douloureuse :

Dans le miroir des autres, rarement fidèle ou juste,

L’image du convenu, du bienséant, n’est pas heureuse ;

Elle fonde les préjugés, accuse, cela n’est pas auguste

 

....



25/03/2013

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres