Mots en liberté

Mots en liberté

Recueils de poésies


Poésies impromptues

 

    Poésies impromptues (recueil)
   Auteur : Michel BURAUD

   Édition : la Safranière.
   ISBN : 978-2-919484-04-1

   Prix de vente : 10 €
   Port : 3 €

 

 

COMMANDER

 

 

RÉSUMÉ et informations

Ce recueil est une sélection de poèmes sur la vie. Michel Buraud peint avec sa sensibilité les grands et les petits événements qui marquent la vie des hommes. Ce recueil est illustré de magnifiques dessins de François FOUGERE. Paru en 1983, il est réédité par les Éditions la Safranière en 2011.



 Extraits :

 

 

L’ENFANT OU PRIÈRE POUR L’AVENIR

 

Regarde cet enfant, il dort là innocent !

Sa vie commence juste dans un monde en folie.

À la radio, à la télé ; tous les soirs on entend

Que des hommes sont tués par des frères ennemis.

 

Ici, un attentat ; là, une guérilla…

Au siècle de la science, au siècle de l’espoir

Des hommes vont sur la Lune, des hommes se font la guerre.

Existe-t-il un Dieu qui tolère cet enfer ?

 

La guerre des gros sous, la guerre politique,

La guerre des idéaux, la guerre atomique,

La guerre des symboles des guerres de religion

La guerre des énergies… mais en finira-t-on ?

 

Toi l’enfant, tu ris, là, innocent

Tu n’as pas demandé d’être là, à présent.

Deux êtres ton créé, t’ont-ils voulu vraiment ?

Ou bien es-tu un fruit venu par accident ?

 

 

LA MAIN

 

La main de l’enfant qui joue avec ses doigts

Une main toute rose, potelée, maladroite.

La main du vieillard qui tremble comme feuille

Une main toute ridée, décharnée, anguleuse.

 

La main de la fille du gitan

Toute sale qui se tend.

Elle vous demande un sou

Pour que son père se saoule.

 

La main du violoniste, les mains du pianiste

Elle caresse les cordes, elles courent sur le clavier

Elles semblent araignées aux pattes déployées.

Les mains des amoureux s’unissent sur la piste.

 




15/05/2013


Poésies vagabondes

 

 

   Poésies vagabondes (recueil)
   Auteur : Michel BURAUD

   Édition : la Safranière.
   ISBN : 978-2-919484-01-0

   Prix de vente : 12 €
   Port : 3 €

 

 

   COMMANDER

 

 

RÉSUMÉ et informations

Ce recueil est une sélection de poèmes sur ce qui fait la vie des hommes. Michel Buraud peint avec sa sensibilité les grands et les petits événements qui marquent les esprits et construisent une mémoire. Ce nouveau recueil est prodigieusement riche. Il est édité par les Éditions la Safranière en 2011.



 Extraits :

 

 

 

Noir – Espoir – Certain – Demain.

 

Ce soir, ce soir,

 Je broie du noir

 Avec brouillard

 Ciel cafard,

 

Ciel sans lune,

 Sur ma lagune.

 Ce soir, ce soir,

 Je broie du noir

 

Je bois de l’eau

 Sur mon radeau,

 Soleil éteint

 Cave sans vin.

 
 

 

À Francine

 

La vie avance vite et le temps nous pourchasse.

Avec les années, ce sont journées qui passent.

L’une dans les pleurs et l’autre dans le bonheur,

C’est le sort de chacun pour qui possède un cœur.

 

Rêver, rêver c’est beau, rêver, rêver il faut,

Mais le rêve n’amène de frisson sur la peau.

Une feuille qui bouge sans caresse du vent

Un corps reste mort, dans un corps sans amant.

 

La vie avance vite, il faut se bousculer,

Les années passent, ne nous laissons pas avaler.

Efface tes scrupules et jette tes tabous,

Utilise ta vie et ne fais plus joujou.

 


15/05/2013


Poésies de ce temps

 

   Auteur : Michel BURAUD

   Édition : la Safranière.
   ISBN : 978-2-919484-07-2
   Prix de vente : 10 €
   Port : 3 €

 

 

 

 

 

 

COMMANDER

 

 

RÉSUMÉ et informations

Ce recueil est une nouvelle sélection de poèmes sur ce qui fait la vie des hommes. Michel Buraud le dédie à Louisette, à toute sa famille, à tous ses amis. Ce nouveau recueil est prodigieusement riche. Il est édité par les Éditions la Safranière en 2012.



 Extraits :

 

 

Petit carré de chocolat

 

Tu nous offris des chocolats

Dans un coffret doré si beau.

Ils ressemblaient à des cristaux,

Oui, des cristaux de Baccarat.

 

J’ai avalé le tout premier

Sans prendre garde, sans le goûter.

J’ai vite vu que je péchais,

J’avais gaffé, j’étais peiné.

 

Tes chocolats si savoureux

Emplis de joie, pleins d’amitié.

Ils sont miroir d’humanité

Que tu sais si bien partager !

 

...

 

Naissances

 

Un enfant, cet être que deux êtres ont créé,

Une fille, un garçon, vient au monde aujourd’hui.

Il ne l’a pas voulu. Il est un fruit de mai

Qui arrive innocent, au milieu de la nuit.

 

Sur son corps gluant, liquide physiologique

Est encor là présent. Il a poussé un cri,

Il respire maintenant, il respire à la vie.

Ses yeux se sont ouverts de façon angélique.

 

Dès le cordon coupé, l’enfant va à sa mère

Qui le prend tendrement, l’embrasse, le caresse,

Sa poitrine est gonflée, poitrine nourricière.

Elle offrira son lait avec de la tendresse.

 

Il vient de naître en France auprès de médecins,

Dans une maternité, par la science, assisté.

On ne naît plus chez soi, au pays des vins fins.

On vit dans un présent où tout est contrôlé.

 

...


15/05/2013


Poèmes de la Terre au Vivant

 

Auteur : Michel BURAUD

   

  

Édition : la Safranière.
ISBN : 978-2-919484-01-0

Prix de vente : 10 €
Port : 3 €

 

COMMANDER

 

 

 

Préface de l'auteur

 
 

Ce quatrième recueil de Poèmes – de la terre au vivant – est dans la lignée des précédents. Ces poèmes  racontent mes ressentis envers les autres, un événement, un fait divers, une anecdote. J’y développe aussi des idées qui m’ont inspiré.

 Vous le savez, j’aime la vie, les amis, les enfants, ma famille. J’ai horreur de l’hypocrisie, du mensonge, du vouloir être et paraître, de la bêtise. J’aime la simplicité, la modestie, l’honnêteté, la fidélité, la franchise.

 J’écris toujours sur un cahier avec un vieux crayon.

 Merci à vous tous, mes amis lecteurs. Nous avançons ensemble dans un monde inquiétant. Nous sommes encore là, profitons de la vie, restons épicuriens.

 À vous les jeunes qui dites je ne sais pas écrire, je n’ai rien à dire, si des idées traversent vos pensées, ayez toujours une feuille, un crayon, notez-les, et vous verrez..., un jour, vous la développerez.

 
 

Michel BURAUD

 



 Extraits :

 

 

Pour Hélène Grimaud

 

Vous êtes belle, Madame, avec votre jeunesse,

Avec votre élégance, avec tous vos amants

Pour le don de vous même, avec votre noblesse,

Votre simplicité et votre air d’enfant.

 

Vos amants sont nombreux. Ils ont posé des croches

Aux notes qu’ils ont écrites pour mettre une cadence

Sans apporter un rythme, pour que deviennent intenses

Leurs musiques sublimes, leurs musiques si riches.

 

Vos amants sont tous ces grands compositeurs

Que vous jouez avec chaleur en nous offrant

Le déroulé des textes pour nous donner bonheur

Derrière vous l’orchestre élève votre chant.

 

....

 

 

Les mots en liberté

 

Un nouveau navire se met à l’eau aujourd’hui,

Un navire fait de bois de nombreuses essences,

Des essences de jeunesse qui nous portent à la vie.

Ils ont leurs cheveux drus et leur grande innocence.

 

Flottent sur ce navire, drapeau de liberté,

Drapeaux d’égalité et de fraternité.

Ce navire se voudra celui des grands partages,

De l’inventivité pour des gens de tous âges.

 

Tels nos vieux troubadours, nous prendrons les chemins

Pour aller partager nos écrits de la nuit

Avec des publics qui entendront sans bruit,

Nos secrets du bonheur, mais aussi nos chagrins.


 

 


15/05/2013


Poésies affranchies

(recueil)

Poésies affranchies (recueil)
Auteur : Gérard de l’Extrême
Édition : la Safranière.
ISBN : 978-2-919484-02-7

Prix de vente : 10 €
Port : 3 €

 

 

COMMANDER

 

RÉSUMÉ

Ce recueil est une sélection de poèmes atypiques où les mots chantent pour le plaisir des coeurs. En ce monde inondé de violence, il est bon de plonger dans le bain de vers pleins de sensibilité, d'amour et de tendresse.


Entretien avec l’auteur :

Pourquoi "Poésies affranchies" ?

Mes poèmes se sont affranchis des règles habituelles et astreignantes : d'où le titre.

Pourquoi écrivez-vous de la poésie ?

C'est un exercice important pour enrichir son vocabulaire et mieux maîtriser l'écriture. Mais, surtout, c'est un plaisir jouissif de jouer avec les mots et de faire jaillir des sentiments forts.

 

 Extraits :

 

La vieille 

 

Elle est assise dignement dans son fauteuil en cuir,

Là, petite, immobile, les deux mains posées sur le ventre.

La tête droite, perdue dans le brouillard de ses souvenirs

Elle attend, couverture aux pieds, que son chat rentre.

 

Elle patiente pour rien, simplement, elle respire

Le juste nécessaire pour vivre l’instant.

Elle n’espère plus rien, simplement elle aspire

À ne plus souffrir encore trop longtemps.

 

Son regard perdu éclairé par la grande flamme

Qui danse dans la cheminée, chaleur de sa vie

Laisse toujours à ses yeux tristes une grosse larme.

Sa mémoire vacille comme la flamme de la bougie

 

...

 

 

Envie de vivre

 

Elle est loin l’aube de ma vie,

Mais je m’accroche au grand mirage.

Souffrance, maux et maladie,

Ne verriez-vous pas mon visage ?

 

Caches de mon jardin secret

Rempli des trésors de la vie,

Révèle-moi dans tes reflets

Où puiser la bonne énergie.

 

Tous les mystères de la vie sont cachés là,

Toute la force de l’envie se puise là,

À l’image de la rose qui s’épanouit.

La force de mon corps fatigué s’évanouit.

 

...

 

Le miroir

 

Frontière imperceptible entre le réel et l’invisible,

Surface non tactile, règne permanent des illusions,

Le miroir a une puissance d’une force impossible,

Mystère du jeu de lumière, explosion de photons.

 

Implacable révélateur du vrai, il assassine le rêve ;

Incapable de mentir, parfait dans ses reproductions,

Il accuse le temps de faire ses ravages sans trêve,

Il dénonce dans le détail de soi, la lente démolition.

 

Le reflet de son ego est une épreuve douloureuse :

Dans le miroir des autres, rarement fidèle ou juste,

L’image du convenu, du bienséant, n’est pas heureuse ;

Elle fonde les préjugés, accuse, cela n’est pas auguste

 

....


25/03/2013